Actualités

Partager sur :
10 novembre 2021
Vie de l'école

FONDATION DE PURPAN : Un poulailler pour la Fondation Ecuasol

Vue 78 fois

Dans la continuité de la mission de Maïlys et Pauline en Équateur, nous avons également réalisé une mission au sein de la fondation Ecuasol afin d’y construire un poulailler.

Notre équipe :
Avant toute chose, une petite présentation de notre groupe s’impose ! Nous sommes trois étudiantes de l’École d’Ingénieurs de Purpan, et nous avons eu la chance de réaliser cette mission de solidarité en Équateur. Sur les photos ci-dessous, Annaëlle PELLAT-ROOSLI est à gauche, Lola FAU au milieu et Claire POPULUS à droite.

 

                                                                                                    

 

Pourquoi cette mission ? :
La fondation Ecuasol, située au nord de Quito, la capitale, vient en aide aux enfants des quartiers défavorisés de La Roldos, Pisuli et Tiwinza. En Équateur, les enfants n’ont cours qu’une demi-journée chaque jour. Pour éviter qu’ils ne passent le reste du temps à errer dans les rues, ce qui n’est pas bénéfique pour eux et pourrait même être dangereux, ils viennent à la fondation où le personnel, ainsi que les volontaires français en service civique, les prennent en charge. Durant cette demi-journée, les soixante enfants participent au soutien scolaire, à des activités, des animations, parfois à des sorties extra-scolaires, et bénéficient d’un repas complet quotidien.

Ce repas est composé notamment de féculents et des légumes du potager de la fondation, mais les enfants ont également besoin de protéines animales. C’est pour cela que nous avons construit un poulailler dans les jardins d’Ecuasol ; cela permet à la fondation d’avoir des oeufs sans en acheter, ce qui est nettement plus économique, et aux enfants de profiter d’un apport en protéines animales au cours de leur repas à la fondation.

Les poules permettent également de valoriser les déchets de cuisine tels que les épluchures de légumes, et leur litière alimente le compost. Le poulailler permet ainsi de compléter le cercle vertueux d’autosuffisance ci-dessous que la fondation souhaite atteindre.

 


Enfin, avoir un poulailler au sein de la fondation permet également de montrer aux enfants qu’il est facile d’avoir des poules chez soi, et qu’eux aussi peuvent construire un poulailler et bénéficier des oeufs.


Comment avons-nous construit le poulailler ?
La première étape avant la construction a été de définir l’emplacement, prendre les mesures, choisir les matériaux et réaliser des plans et des croquis.
Le choix s’est ainsi porté sur un poulailler en bois, sur pilotis avec un parcours. Le bois est un matériau peu coûteux et facile à utiliser pour la construction. Les pilotis permettent d’avoir un poulailler à hauteur d’homme, ce qui facilite son entretien. De plus, cela permet de le surélever pour l’isoler de l’humidité du sol, et crée un abri pour les mangeoires et abreuvoirs ; cela agrandit aussi le parcours des poules, nécessaire à leur bien-être !
La deuxième étape a consisté à acheter tout le matériel nécessaire à la construction dans des magasins locaux. Nous avons, pour cette étape, bénéficié du soutien de la fondation Purpan, qui a aidé à financer le matériel.
Il a ensuite fallu couper les planches aux bonnes dimensions, étape non des plus faciles, mais grâce à l’aide de Yolanda, la gardienne, et de son mari, vivants à la fondation et équipés d’une scie circulaire, le travail a pu être réalisé en un rien de temps !
L’étape suivante a consisté à traiter le bois avec deux couches contre les insectes et les champignons et deux contre l’humidité. Cela a été l’étape la plus chronophage, car il y avait beaucoup de planches à traiter et il a fallu respecter un temps de séchage entre chaque couche.
Pour finir, il a fallu assembler poulailler et aménager le parcours des futures habitantes. Quelques centaines de vis plus tard, le poulailler était prêt à les accueillir !
Vous pouvez retrouver une vidéo du montage du poulailler sur le lien suivant : https://youtu.be/xrsgv795kVw


Et maintenant ?
Un guide a été réalisé afin de permettre aux enfants, aux professeurs et aux volontaires de prendre soin des poules et de leur habitation. Il contient des informations sur la gestion de la nourriture et de l’eau, sur le nettoyage ainsi que sur les éventuelles maladies qui pourraient toucher les poules.

L’objectif est aussi de responsabiliser les enfants en leur confiant des tâches importantes : tous les jours, il faut ramasser les oeufs et donner à manger et à boire aux poules. De plus, un nettoyage hebdomadaire du poulailler est nécessaire pour assurer leur bonne santé.
Pour initier les enfants à ces activités, nous leur avons organisé une chasse au trésor menant jusqu’au poulailler, grâce à plusieurs indices leur donnant des informations sur les poules et comment s’en occuper. La récompense finale : des oeufs en chocolat cachés dans le poulailler ! La dégustation s’est achevée sur une partie de questions/réponses pour s’assurer que tout le monde ait bien compris son rôle avant notre retour en France.

Notre mission est achevée : le poulailler est complètement fonctionnel et les enfants et le personnel de la fondation sont formés pour s’occuper de ses habitantes !
Nous tenions à remercier la fondation de Purpan qui nous a aidé à financer le matériel nécessaire à la construction du poulailler.

Grâce à vos dons, la Fondation de PURPAN peut continuer à accompagner les projets des étudiants. Continuez à nous soutenir! 

Retrouvez l'article original en PJ

 

Documents




J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.