Actualités

Partager sur :

Portrait de Christilla TAMAGNAN, Créatrice de Kristilla - Promo 86

Vue 310 fois

#1 Raconte-nous ton parcours : comment es-tu arrivée de l’école de PURPAN à créatrice de mode engagée ?

 

Fraichement diplômée de Purpan (86 eme promo), je pars en juillet 2007 vivre avec mon conjoint à Barcelone, car nous souhaitions tous les 2 vivre une expérience à l'étranger. Il vient du secteur du génie civil et trouve un travail là-bas. J'apprends l'espagnol (et le catalan) sur place, et trouve enfin un emploi après un an et demi de longue recherche d'emploi (avec la difficulté d'être jeune diplômée dans le contexte de la crise de 2008, et débutante en espagnol). En sortant de Purpan, je voulais travailler dans la protection de l'environnement, les énergies renouvelables et le développement durable (concept que j'ai découvert lors de mon mémoire bibliographique et qui m'a passionné). Finalement, mon premier travail sera dans une start-up dans le secteur des matières agricoles (avec des projets de stockages de céréales en Afrique notamment), en tant que responsable commerciale et marketing, puis je travaillerai pour Saipol Méditerranée comme responsable logistique sur le marché des tourteaux de colza et tournesol notamment. Après la naissance de ma fille aînée, une forte dépression post-partum m'oblige à arrêter de travailler pendant quelques années. Mon mari est alors appelé à monter une filiale de son entreprise au Mexique et nous partons en famille nous installer à Mexico City en août 2016. Arrivée à Mexico, j'avais retrouvé toute ma santé et mon envie de reprendre le travail était très présente. C'est à ce moment-là que je me pose la question de reprendre dans le secteur agricole (au sens élargi) ou... de me lancer dans mon autre grande passion depuis l'enfance, la confection de vêtements. Je choisis alors de me former et de petit à petit créer une marque qui me ressemble.


#2 Le concept de Kristilla est de rendre accessible des créations uniques en proposant un prix juste, tout en gardant une perspective sociale et environnementale. Comment est né ce concept et en quoi s’engage-t-il dans une démarche engagée ?

 

Je crois que l'origine du concept de Kristilla, vient des valeurs transmises lors de mon enfance. J'ai grandi à la campagne dans une ferme, dans laquelle il y a toujours eu un atelier de couture, celui de ma maman, qui nous cousait des vêtements et nous a appris à coudre. La couture a toujours été pour moi le moyen de me faire des vêtements à mon goût, à moindre coût que des magasins de marque, et qui durent dans le temps. Les valeurs de Kristilla, ce sont aussi les valeurs d'une agronome profondément attachée à la terre, l'environnement, et aux personnes du territoire. Mon engagement en tant que styliste maintenant, c'est d'apporter de la valeur, du bien-être et de l'épanouissement dans toute la chaîne de production. En commençant par le fait de choisir des fournisseurs locaux de tissus et mercerie, et aussi des artisans pour certaines pièces. Ensuite par les personnes qui m'aident pour la confection. Alejandra, qui il y a 6 ans a commencé à travailler chez moi comme aide de maison, est maintenant modéliste, je l'ai formée au patronage et à la couture et elle excelle désormais dans l'art de coudre tous les types de vêtements pour femmes. Ale, étudiante dans l'école de stylisme dans laquelle j'ai étudié aussi, travaille 3 jours par semaine dans l'atelier, elle est d'une aide précieuse et ravie d'être rémunérée dignement pour le travail qu'elle fait pour Kristilla (ce qui est loin d'être le cas pour beaucoup d'étudiants ici notamment dans le secteur de la mode). Je limite au maximum la production, préférant adapter en taille, couleur et forme les vêtements en fonction des besoins de mes clientes. Ces dernières, qui représentent le dernier maillon et en même temps le moteur de mon entreprise, ont toutes mon attention et la garantie que les vêtements de Kristilla seront à leur taille, à leur goût et d'une qualité excellente permettant un usage de longue durée. C'est là où on réussit aussi à avoir un moindre impact environnemental, en confectionnant à la demande et en s'assurant que le design et la qualité des vêtements permettra un usage prolongé dans le temps. Nous faisons aussi des retouches et aidons à transformer des vêtements pour les rendre plus actuels.


#3 Kristilla, c’est un mélange d’inspiration de mode française, et un savoir-faire qui vient de l’école de stylisme italienne Moda di Burgo de la ville de México. Mais alors, à qui s’adresse les vêtements de ta marque ?

 

Kristilla s'adresse à une femme cosmopolite qui cherche à sublimer sa féminité dans des vêtements à la fois modernes, atemporels et uniques. Cette femme peut être mexicaine, latine, européenne, française vivant à Mexico, et même femme du monde (chaque fois que je rentre en France, j'emporte dans mes valises quelques créations qui font le bonheur de mes proches en France) ! La cliente Kristilla cherche l'élégance mêlée à une quête de sens, avec la garantie d'une confection de première qualité.


#4 Quels sont les prochains projets de développement pour toi, et ta marque Kristilla ?

 

Un des principaux objectifs est de continuer à consolider ma marque sur le plan financier, en élargissant ma clientèle. Des projets sont en cours avec un groupe d'entrepreneurs français à Mexico, afin d'ouvrir une boutique "pavillon France" offrant une variété de produits inspirés de la culture française (gastronomie, mode, décoration...etc) Je souhaite également explorer d'autres manières de créer. En favorisant l'upcycling par exemple, le fait de créer des vêtements à partir de vêtements existants, invendus ou de seconde main, ou incorporant plus de matières innovantes ayant un faible impact environnemental. Je vais également continuer à contribuer au développement local : au vu des prévisions de croissance de la marque, je suis actuellement en contact avec un atelier de 12 couturières, faisant partie d'un projet social qui a pour but de donner une opportunité de travail à des femmes en situation vulnérable. Ce sera l'occasion pour moi d'aider à la formation de ces femmes, afin qu'elles aient la capacité de confectionner des pièces complexes à plus haute valeur ajoutée pour elles, et en même temps d'avoir l'opportunité pour Kristilla d'avoir un atelier de confection de confiance pour pouvoir produire plus tout en conservant nos exigences de qualité.
 
#5 Qu’est-ce que tu dirais à un étudiant qui veut se lancer dans l’aventure « entrepreneur engagé » ? Quels conseils donnerais-tu ?

 

Fais le premier pas ! Il n'y a pas de petites actions, il n'y a pas de petits projets. L'engagement peut commencer par des actions simples du quotidien, et se cristalliser ensuite dans un projet plus grand comme une entreprise. Cela peut être aussi changer progressivement la manière de faire dans une entreprise existante. Il est toujours plus facile de commencer petit et de développer ensuite à plus grande échelle. Ne cherche pas la perfection, le changement se fait et se crée dans l'action. Crois en toi et en tes rêves, tu as droit à l'erreur. N'hésite pas à t'entourer d'experts qui compléteront tes compétences et t'aideront à donner vie à tes idées, et surtout à pérenniser ton projet. Le chemin de l'entreprenariat est parfois tortueux et difficile, mais toujours gratifiant !
 




4
J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Proposer une actualité